Blog

25 février 2023

Atelier de validation du plan de relance de la MIBA

Il s’est tenu ce 06 janvier 2023 au Cercle de Kinshasa, un atelier de présentation et de validation du Plan de relance de la Minère de Bakwanga « MIBA ».

L’organisation de cet atelier répond à la méthodologie de travail du Comité de Pilotage de la Réforme des Entreprises Publiques « COPIREP », qui consiste à partager ses réflexions à toutes les parties prenantes dans l’objectif d’une part de réunir le maximun d’intelligence et d’expertise possible autour d’une question, et d’autre part de recueillir un consensus aussi large que possible autour des stratégies suggérées.

Cet atelier, initié par Madame le Ministre d’Etat, Ministre du Portefeuille a connu la participation de Madame le Ministre des Mines, du Coordonnateur et du Coordonnateur Adjoint du Conseil Présidentiel de Veille Stratégique « CPVS », d’experts de la Primature et d’autres institutions gouvernementales, ainsi que d’une forte délégation de la MIBA, notamment les représentations des travailleurs, conduite par le Président du Conseil d’Adminstration.

Dans son mot de bienvenue, le Secrétaire Exécutif a.i du COPIREP, Alex N’kusu Dongala Siya, a rappelé le contexte de l’élaboration de ce plan de relance.

En effet, depuis une vingtaine d’années, la Société Minière de Bakwanga « MIBA » connait des sérieuses difficultés dont les premiers indices visibles ont apparu vers 1998. Elles se sont aggravées avec le temps pour aboutir à l’arrêt de la production en novembre 2008 et reprendre très timidement mais à un niveau très bas en 2011, puis retomber de nouveau et devenir insignifiant à partir de 2019.

L’alerte lancée par le COPIREP en octobre 2019 à travers sa Note technique au Gouvernement, n’avait pas eu de suite. Les appels au secours de la société et de son personnel n’ont pas eu de réponses suffisantes. Aussi, l’état général de la société est demeuré très préoccupant, caractérisé par une baisse des capacités techniques et de la production, tombée aux plus bas niveaux depuis sa création, avec un endettement insoutenable et une situation du personnel précaire.

Sur instruction du Président de la République, Chef de l’Etat, le COPIREP a été chargé d’élaborer un plan de sauvetage de la MIBA.

En exécution de cette instruction, le COPIREP a élaboré les termes de références de la mission de Sauvetage de la MIBA. Les études réalisées par les experts du COPIREP, appuyés par ceux de la Miba et d’autres intelligences indépendantes a abouti à l’élaboration d’un PLAN DE RELANCE ambitieux et faisable DE LA MIBA

L’objectif global du plan de relance de la MIBA est de mettre en place une nouvelle société de production de diamants, industrielle, moderne et rentable qui devrait centrer son activité sur l’exploitation des massifs kimberlitiques, à la place des gisements détritiques en cours d’épuisement). Phasage du plan de relance (redressement) de la MIBA.

Pour tenir compte du temps de mobilisation des financements, de l’acquisition des équipements et matériel nécessaires à la relance, ainsi que leur délai d’acheminement et de livraison, la stratégie de relance des activités de la MIBA est conçue en deux phases :

  1. Une phase d’urgence (de sauvetage) pour arrêter la dégradation de la situation générale de la société et jeter les bases de son redressement (2022) ;
  2. Une phase de relance proprement dite (2023 -2026).

La phase d’urgence sera mise en œuvre la première année de l’exécution du plan de relance, avec effets à la seconde année.

La stratégie relance de la MIBA nécessite un apport financier important. Aussi plusieurs sources de financement proposées par le COPIREP ont été débattues au cours d’un atelier organisé le 06 janvier 2023.

Le plan de relance a été validé par les parties prenantes, et le COPIREP s’emploie à intégrer les observations et recommandations issues de cet atelier avant la transmission officielle de ce plan de relance au Gouvernement.

Activités
About copirep

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *